Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

66 articles avec poetique en toc

Je je je

J'ai j'ai j'ai j'ai souvent dit j'ai j'ai mais j'ai pas dit grand chose je je je c'est un peu prétentieux je ne suis pas une chose j'ai j'ai j'ai j'ai quand même espéré mais ne crois plus ni n'ose je je je la ferme un peu tu veux j'essaie de faire une...

Lire la suite

Poème fumeux

J’enfume mon appartement Avec toutes sortes d’encens J’enfume les rues les gens De parfums d’orient Je survole les plaines Je dépasse les haines Chevauche des baleines A peau d’ébène Je transperce des murs Des mots oranges, pelures Des fruits amers et...

Lire la suite

J'aimeuh les militaires

Je suis un militaire – aireu Qui s'en va-t-à la guerre – aireu J'ai même pas les boules 'Vec moi l'ennemi dérouille Je suis un militaire – aireu Papa maman sont fiers – èreu De moi en uniforme Sur les champs quand j'plastronne Je suis sous officier -...

Lire la suite

Poème chinois

Je mange seul au RU de la rue de la râpée. C’est un peu déprimant, ces étudiants chinois Qui s’extasient devant les carottes râpées Tchin Nao Chong Chu il est midi trente trois. Une escalope sauce bleue et trois frites plus tard, Ils m’accosteront pour...

Lire la suite

Je vais marin Simbad

J’avance à reculons Mes yeux dans les talons Le ciel craque et les ponts Dansent comme des pythons Des montagnes enneigées Fondent en glace allégée Le sol se sucre en dés J’ai peur de la rentrée Mes chiens hurlent à la lune En confiture de prune Et deux...

Lire la suite

L'amour sous les bombes

J’entends les attentats, les insultes, les hommes Politiques s’invectiver, s’entretuer, les mots Pédophile menteur larbin fumier salaud J’entends le monde hurler , s’écrouler dans mon bol Je vois des ouragans, des tremblements de terre Des épidémies folles...

Lire la suite

La carte et le territoire, Houellebecq

Terminer un Houellebecq est, au sens fort, une épreuve. Au terme d’une succession de chapitres douloureux et denses, agencés dans une narration parfaite au rythme rond, rassurant, d’une pulsation mécanique ronronnant comme un ventilateur de Mac, cardiaque...

Lire la suite

Demain, dès l'aube...

Deux mains énormes, à l’orée blanchie de champagne Je pars tirer rois turgescents que tu me tends, Ivre et pour les fourrer, j’y répare là mon pagne. Jeune puis demeuré, foin de toi, pue l’empan ! Je mâcherai lèse-dieu, fils et sûrement paons. C’est Sans...

Lire la suite

Tempête

J’ai deux cœurs mugissant à l’ombre des forets Deux immenses noirceurs blanches de vérité Deux violons ingrats qui miaulent auprès des chats Errants dans les bosquets aux branches pleines d’appâts. Au son des crève-gorges, des fanfares nocturnes Des parades...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 > >>